Artisanat : un objet oublié pour travailler l’osier

On adore les collaborations chez PASSADOC. Aujourd’hui c’est Pierrette Hatton qui nous envoie son QUIZ, le texte et la photo proviennent du site Objets d’Hier et André Abbe rajoute la touche locale…

Mais quel est cet objet ???

Ça peut servir au vannier ou au vigneron pour fendre un osier enfendre un osier en 3 brins, j’espère que ça sera un bon quiz, bonne soirée à toute l’équipe

Pierrette Hatton

à quoi servait cet objet ?

Pierrette a trouvé cet excellent article du site Objets d’hier (à retrouver en intégralité ici) :

Fendoir à osier OUTILS ET INSTRUMENTS DES MÉTIERS D’AUTREFOIS

La vannier et sa famille au travail Le fendoir est l’un des outils dont a besoin un vannier pour travailler. Le fendoir est un objet qui mesure une dizaine de centimètres. Il se présente de manière courante sous sa forme la plus rudimentaire : un bâtonnet court et épais à la fois dont le sommet est muni d’une tête partagée en plusieurs rainures, gouttières ou ailettes tranchantes, qui sert à fendre les brins d’osier en lamelles. Le vannier l’utilise pour faire des éclisses qui lui serviront pour la réalisation de vanneries. Il existe des fendoirs pourvus de 2, 3 ou 4 ailettes. Le fendoir à 3 gouttières est le plus courant.

Cet outil, souvent fait par l’artisan lui-même, est toujours réalisé dans un bois dur : il s’agit souvent de buis et parfois de houx. Les fendoirs les plus recherchés sont ceux qui sortent de l’ordinaire : une poignée travaillée, un décor gravé, une forme originale, un personnage suggéré, un double fendoir, … Voici comment le vannier se sert de son fendoir : après avoir amorcé le coté cime de la tige en l’entaillant pour préparer la division, l’artisan applique le fendoir au sommet et l’introduit dans la tige.

En appuyant sur la base du brin, il provoque la fente puis la séparation de la tige en quartiers. L’artisan doit diriger le fendoir en lui faisant faire un mouvement semi-circulaire, jusqu’à la pointe de la tige. A partir d’une grosse tige d’osier, un artisan peut obtenir 3 ou 4 éclisses utilisables. Certains vanniers rabotent leurs éclisses afin de les affiner.

Et dans le grand sud ?

En Provence maritime les vanniers travaillent l’osier (aumarina), la canne, le bois de châtaigner…. Dans certains objets, paniers par exemple, les trois sont présents. C’est avec la canne varoise (qui n’est pas un roseau) qu’on produit les meilleures anches du monde pour les hautbois, bassons, clarinettes et saxophones.

André Abbe

Vous aussi envoyez vos idées de quiz à PASSADOC !

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.