Coupe Davis 2017 : un Occitan soulève le saladier

Selfie d'André Abbe à travers un raquette de tennis; selfie from the author André Abbe through a tennis racket

Selfie d’André Abbe à travers un raquette de tennis; selfie from the author André Abbe through a tennis racket

On l’attendait depuis 16 ans, l’Equipe de France a remporté la Coupe Davis par 3 victoires à 2 face à la Belgique. Le belge David Goffin a gagné ses deux rencontres, l’autre belge Steve Darcis a perdu les deux siennes, contre Jo W Tsonga et Lucas Pouille. C’est grâce à la victoire du double que l’encombrant saladier d’argent ornera la vitrine de la FFT pendant un an. Gasquet- Herbert ont battu Bemelmans- de Loore en 4 manches. Né à Béziers, Richard Gasquet honore par sa victoire l’Occitanie et les autres régions méridionales périphériques.

Beaucoup de spécialistes que j’ai pu entendre à la télé ont été étonnés que l’entraîneur n’aligne pas Goffin dans le double, tant il a été impérial contre Pouille lors de la première journée. Il avait gagné en 3 manches et ne s’était pas beaucoup fatigué. Il a expédié Tsonga de la même façon le troisième jour. Si Goffin avait été choisi pour jouer le double, la Belgique aurait probablement gagné.

Avec le mauvais esprit que vous me connaissez, j’ai la conviction que la question linguistique n’est pas absente dans ce choix. Goffin et Darcis sont des francophones de Liège. Bemelmans de Genk et de Loore de Bruges sont néerlandophones. Remplacer un Flamand par un Wallon ne doit pas être chose facile dans l’équipe belge, même si la victoire peut se trouver au bout. Il est possible que la seule langue de communication entre ces joueurs soit l’anglais. Les Wallons ont pour la plupart toujours pensé qu’il ne servait à rien d’apprendre le flamand. Les Flamands ont pour beaucoup renoncé récemment à apprendre le français.

Les entraîneurs et joueurs belges portaient un blouson « Belgium Davis Cup Team » pour éviter de devoir porter des blousons bilingues. D’ailleurs il y avait une majorité d’inscriptions en anglais sur ce stade des environs de Lille. C’est dans cette langue qu’une banque française, « sponsor » de l’ événement faisait sa pub. C’est aussi en anglais qu’on pouvait lire sur l’écran de France 2 des infos sur le jeu des protagonistes, sans traduction. Points gagnés ou perdus en revers ou coups droits je suppose, je n’ai rien compris. Merci le service public.

André Abbe

PS : vous remarquerez que je ne parle pas de match mais de rencontre, pas de set mais de manche. Je ne supporte pas l’Equipe de France, je l’encourage

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.