Dicton : Pentecôte en Provence

Dicton. En Provence, ce n’était pas bien vu de travailler à la Pentecôte. André Abbe nous explique le dicton provençal.

Ex voto à la Farlède (Var)

Ex voto à la Farlède (Var)

Dans le nuage, la Trinité : le Père, le Fils tenant la croix et le Saint Esprit représenté par la Colombe

Source : site http://exvoto.mmsh.univ-aix.fr/

Travailler à la Pentecôte, c’est mal !

On disait “Aquèu que travalha per Pentacoasta a la fin de l’an sou ce que li coasta”. Celui qui travaille pour la Pentecôte, à la fin de l’an il sait ce qu’il lui en coûte. En français ça ne rime pas.

Le dimanche et le lundi de la Pentecôte étaient des jours très particuliers dans mon village de Roquebrune (Var)

Terrible menace

Rappelons que le repos du dimanche est un commandement de l’Eglise. Les protestants sont d’ailleurs beaucoup plus stricts que les catholiques, à ce sujet. Au moment de la fenaison, des récoltes, il arrivait souvent qu’on travaillât le dimanche.

Mais pour la Pentecôte, Mèfi. Pour ceux qui l’ont oublié, à la Pentecôte, plus grande fête de la Chrétienté, le Saint-Esprit, représenté par une colombe, descend sur les apôtres, c’est la fondation de l’ Eglise.

André Abbe

A VOIR AUSSI :

L’incroyable site de l’Université d’Aix-Marseille qui recense 1.300 ex-voto – la photo présentée est © Eric Carroll, UMR TELEMME, CNRS, Aix-Marseille Université 

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.