Le doux son du sabiren

bbbbbfilbebbdef006.jpg

Le musicien Montanaro jouant du sabiren (il y a des années).

Yves Rousguisto, musicien, plasticien, facteur d’instruments, fabriquait un jour une sorte de cornemuse dans une coloquinte, cogordon en occitan. Un ami de passage lui avait demandé: “comment appelles tu cet instrument” et Yves avait répondu “Ne’n sabi ren”, (je n’en sais rien) en Provençal

D’où le nom du sabiren qui est resté.

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.