Un pin fa pas un cade

J’ai appris à la fête de la transhumance de Bargème (Var) que le bois de cade avait des vertus anti mites. Joie, je vais pouvoir sauver mes lainages.

Le cade (nom provençal) appartient à la famille des genévriers, des petits arbres qui peuvent devenir gros au bout de quelques siècles.

Le cade fournit une huile jadis utilisée par les bergers pour ses propriétés répulsive, antiseptique et au besoin cicatrisante qui en possédaient un flacon dans le carnier.

J’ignore s’il existe encore des utilisateurs.

On trouve encore des vestiges de fours où l’on pratiquait la combustion incomplète du cade. La chaleur faisant exsuder le bois dont on récupérait l’huile.

“un pin fa pas un cade”, on dit ça quand le fils ressemble beaucoup à son père. Il n’y a pas de version féminine à ce dicton; une injustice de plus.

André Abbe.

Photos: andré abbe-wikipedia-rando-sportnature-oleobois

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.