Humeur : “à l’Auvergnat”

“Elle est à toi cette chanson, toi l’Auvergnat”… Brassens, vous connaissez ? Lundi en musique. L’Auvergne est une région occitane qui a rejoint Rhône-Alpes lors du grand chamboulement. Une bonne raison de parler de l’Auvergnat et du Lyonnais qui ont brillé sur leur vélo lors du Tour de France, signé André Abbe…

De gros moyens, de belles images, France Télévision a mis le paquet sur le Tour 2018. Des sifflets pour l’équipe Sky et Froome soupçonné de dopage. Des bravos pour l’Auvergnat Julian Alaphilippe, vainqueur des étapes 10 et 16 ainsi que du classement du meilleur grimpeur. Il a endossé le maillot blanc à pois rouges dans les Alpes et ne l’a plus quitté.

Le vocabulaire des journalistes sportifs à la télé reste pour moi un mystère. Pourquoi ont ils parlé vingt fois de “l’Auvergnat Alaphilippe” (de l’Allier pour être précis) sans rien dire de celle de Pierre Latour, autre Français qui a brillé en emportant le classement du meilleur jeune ?

J’aime l’Auvergne, surtout la Haute, celle du Cantal et de la Haute Loire. Je suis désolé que l’Auvergne ait perdu son identité en allant se fondre dans une région Rhône- Alpes attrape tout. A.R.A c’est le nom d’un perroquet. L’Auvergne aurait mieux fait de s’associer à l’Occitanie, langue d’Oc oblige.

“Elle est à toi cette chanson toi l’Auvergnat qui sans façon…” chantait Brassens. Alaphilippe lui a eu la manière. On doit être content à Lyon, capitale de la nouvelle région du succès d’un enfant du pays.

André Abbe

Articles associés

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.