Impression catalane

Inscriptions indépendantistes catalanes- Vic- 2/2020

Photo : André Abbe

Quelle drôle de sensation ! Au cours d’une semaine de vacances en famille entre Girone et Barcelone, j’ai eu l’impression de me retrouver en Provence 60 ans plus tôt, mais tout à l’envers.

A cette époque dans le Var, les paysans, les ouvriers, les employés, les petits commerçants parlaient provençal tandis que les bourgeois, les cadres, les enseignants parlaient français dans un environnement où tout était écrit en français.

Dans la Catalogne de 2020, tout est écrit en catalan dans l’espace public, mais dans les rencontres de la vie quotidienne l’espagnol est très présent. Beaucoup d’ouvriers, d’employés viennent du sud de l’Espagne et n’ont pas appris le catalan. J’ai souvent essayé de m’adresser dans mon catalan approximatif à des personnes qui m’ont répondu en espagnol. Mais leurs enfants parlent catalan dans les écoles où l’enseignement se donne en catalan.

Curieuse constatation d’une inversion des langues dominantes et dominées. De l’autre côté des Pyrénées, la langue dite régionale est dominante.

On n’en demande pas tant de ce côté ci, juste un peu de respect et de considération de la part des pouvoirs publics pour la langue d’Oc, langue mère du catalan soit dit au passage.

André Abbe

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.