La comédienne Maëlle Mietton devient marraine de Passadoc

Le 11 novembre 2019, Maëlle Mietton invite PASSADOC dans l’émission “La vie en bleu” animée par Léopoldine Dufour sur France Bleu Hérault.

Voici la vidéo et la retranscription des échanges.

– A nos côtés ce matin, François Abbe. Bonjour. L’association s’appelle Passadoc. Maëlle c’est vous qui allez faire la présentation.

– Bien sûr ! Passadoc est une magnifique association qui défend la transmission en priorité et l’échange.
Ils sont spécialisés dans le recensement des documents photo, bientôt vidéo (c’était pas le cas il y a encore 50 ou 60 ans), des documents écrits.
La spécialité de l’association c’est de vraiment faire communiquer, partager tous ces documents pour avoir des identités culturelles différentes, surtout les recenser et les partager. Je m’exprime pas très bien ce matin, tu vas faire mieux François.

– On est un 11 novembre. On a vu l’année dernière pour le centenaire de la Grand Guerre qu’il y avait eu une énorme collecte organisée pour demander aux français d’aller fouiller dans leur grenier, dans leurs tiroirs, faire remonter les documents et les photos.
C’est un peu le travail que vous faites, en étant pas accès uniquement sur cette période là. Mais on a tous de véritables trésors dans des endroits qu’on a pas exploré depuis longtemps.

– Absolument. Passadoc c’est Histoire, Patrimoine et Traditions du grand sud. Donc c’est les 5 régions du grand sud. L’Occitanie est une des 5. On s’est dit : “il faut trouver un moyen comme l’a dit Maëlle de transmettre autrement que par les livres.” Les cours d’histoire (désolé pour mes profs de collège) j’ai vraiment eu du mal ! Il faut que ce soit ludique, fun pour qu’on puisse adresser un plus jeune public.
On a 3 piliers : les archives, la communauté (on est très présents sur Facebook, allez LIKER la page… on est à 1799, il nous en manque un pour fêter ça !). On présente un quiz chaque matin sur Facebook.
Et le 3e pilier ce sont les créations. Maëlle va être d’une grand aide en tant que marraine. On attend ce jour depuis 6 mois Léopoldine ! On veut monter des expos dans tous ces coins en commençant par les années fin 60 début 70 et dire aux gens : qu’avez-vous comme trésor dans les tiroirs, et les histoires qui viennent avec, qu’on pourrait montrer, mettre au grand jour.
On va faire un concours photo, c’est peut-être pas le bon terme, on va demander aux gens de nous envoyer les archives, on votera pour les meilleures. On a besoin de sous pour ça. Donc Maëlle a fait un geste absolument génial autour d’une appli qui est développée dans le sud ici à Montpellier qui s’appelle TROCR. Maëlle, est ce que tu veux nous en dire 2 mots ?

– TROCR, ça s’écrit “TROC R”, ça se prononce TROC Coeur ?
– Mais quelle voix suave !
– C’est une très jolie application si on a des objets auxquels on tient mais dont on veut se séparer. En l’occurrence, je vais me séparer d’un collier et d’une bague. En règle générale, on se sépare d’un objet dont on ne veut plus et on y tient pas. Pour moi, c’est pas le cas, c’est des objets auxquels je tiens et que je vais mettre en vente sur TROCR parce que les fruits de cette vente vont à l’association de notre choix.

– Il y a combien d’associations répertoriées sur TROCR ?

– Des milliers.
Lors du bug de l’an 2000, on a beaucoup parlé des machines, mais il y a une fracture numérique. Donc je m’adresse aux gens qui nous écoutent ici sur France Bleu qui n’ont pas accès à TROCR, l’informatique ils ont dit non, Facebook ça les embête : dites à vos proches d’installer l’application, de rechercher les objets en vente…
Ca va nous aider à financer ces expositions.

– Ca a du sens pour Passadoc parce qu’ils sont inscrits sur TROCR. Le profit de la vente va à Passadoc. Ca peut aller aussi à d’autres associations. L’application est heureuse pour ça je trouve…

– Léopoldine, puis-je rembobiner ? Je sais qu’on est en direct, j’ai dit n’importe quoi : 100% des dons vont à l’association de votre choix, jusqu’à 66% du montant peut être défiscalisé.

– Allez chercher dans vos greniers, dans les albums photo de vos grand-parents, il y a peut-être des films Super 8 qui traînent. Vous avez aussi la possibilité François Abbe de montrer tout ça, d’avoir le matériel pour les visionner, de faire des tirage photo à partir de vieux négatifs abîmés, et mettre tout ça en valeur.

– Une anecdote du 11 novembre Léopoldine ? Mon arrière grand-père s’appelle Victor, il a fait 14-18, il a écrit ses mémoires sur un vieux cahier qu’on a numérisé. Pourquoi créer Passadoc ? Des Victor il y a en combien ? Plein. On va pas forcément aller les chercher par la main car les descendants sont comme nous, dans le “rush”, peut-être pas comme Maëlle qui s’est levée un 11 novembre très tôt, merci Maëlle, pour nous retrouver ici sur France Bleu. Encore une fois, le côté transmission sur lequel tu insistes, il faut qu’on le rende ludique, fun, c’est pour ça qu’on est présents sur 4 réseaux sociaux.

– Une belle marraine Maëlle Mietton pour l’association Passadoc.fr, comme ça se prononce ! Merci François Abbe.

– Merci à toute l’équipe France Bleu, ouah-ouh !

– Vous restez avec nous Maëlle Mietton car dans quelques instants on continue à parler des associations auprès desquelles vous vous engagez. On a parlé culture, histoire et patrimoine, on va aussi parler des enfants, des parents, de la santé, car ça vous tient à coeur.
– 9h – 11h “La Vie En Bleu” sur France Bleu Hérault.

Merci à Maëlle Mietton ainsi qu’à Léopoldine Dufour, Hervé Chabbal et toute les équipes de France Bleu Hérault. Un excellent moment !

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.