La Maison du Bourreau à Draguignan (Var)

Coup double Passadoc ! Une archive dénichée par Antoine Dubroca et un souvenir d’André Abbe… Merci à tous les deux !!!

Journal le Var de 1935

Nous évoquions un tueur en série guillotiné en 1935 à Draguignan (Var). Antoine Dubroca nous raconte :

on a eu un serial killer dans le haut Var, décapité en 1935. La tombe du jeune Italien est dans le vieux cimetière d’Aups à droite en montant quand on passe par la vieille entrée”

L’article déniché par Antoine donne les détails.

DES SOUVENIRS DE LA GUILLOTINE

Le docteur Pierre Gayrard et la Société d’Etudes de Draguignan ont créé un musée en tous points original “la Maison du Bourreau”- 2 montée de l’Horloge, dans le vieux Draguignan- informez vous avant de vous y rendre car ce musée est en cours d’amélioration- 04 94 68 38 32.

Mon ami Pierre Gayrard m’avait précisé qu’il était installé dans ce qui fut la maison du bourreau du temps où on guillotinait encore dans cette préfecture.

A propos de guillotine, j’en avais vu une, une vraie qui avait servi, dans la Conciergerie à Paris transformée en musée. L’an dernier, à l’occasion de la visite de l’expo consacrée à Marie Antoinette j’avais constaté que la guillotine avait disparu, alors qu’elle y aurait eu toute sa place, si je puis dire. Je suppose que cet “objet” a dû choquer nombre de visiteurs…

Guillotine au musée de la Conciergerie à Paris - photo Jean-Louis Atlan Gettyimages
Guillotine au musée de la Conciergerie à Paris – photo Jean-Louis Atlan Gettyimages

A propos de la peine de mort, je suis à fond contre MAIS il faudrait enfermer à perpétuité les assassins d’enfants et les prédateurs sexuels. Trop souvent à leur libération il commettent d’autres crimes et en fait c’est la société qui condamne à mort ces victimes. Ce n’est que mon avis………

Articles associés

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.