A l’opposé du Paradis

abbe_dd820.jpg
Aux U.S.A une ville porte mon nom

C’était en 1972 en Alabama dans le sud profond des Etats Unis. Nous arrivions à un carrefour… Malédiction, si nous voulions aller chez nous à Abbeville, il fallait que nous tournions le dos au Walhalla, le Paradis des anciens Scandinaves…

Ça m’avait gâché la journée !

47 ans plus tard je suis toujours superstitieux

André Abbe

Photos: vikings legends-courrier picard

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.