Le paysan, le maire et le promoteur

lavande à Saignon- Vaucluse- 2003

Il est beaucoup question dans les médias, des distances à respecter entre les habitations et les cultures. Une fois de plus les paysans sont montrés du doigt et traités implicitement d’empoisonneurs.

Si les maires, aiguillonnés par les promoteurs, ne distribuaient pas à tout va des permis de construire dans des zones agricoles, le problème ne se poserait pas.

Respectons les terres agricoles, elles seront utiles à nos petits enfants quand il y aura 15 milliards d’habitants sur terre.

Je précise enfin que si on ne traite pas les fruits, légumes et céréales, dans 95% des cas on ne récolte rien.

André Abbe

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.