Faire pousse ce n’est pas dire pouce

Julien Raynaud sur la montagne de l'Adrech -Beuil

Nous voici en octobre, le mois de naissance de la plupart des agneaux. D’ autres naissent au printemps, on les appelle les “tardons”, ceux qui naissent plus tard. Les naissances ont lieu dans les bergeries, après le retour des alpages mais il arrive souvent que les premiers agneaux naissent sur la montagne. Nous voyons ici Julien Raynaud emporter un agneau nouveau né à l’abri du froid et des prédateurs dans sa cabane de l’Adrech, dans le Mercantour. C’était il y a 40 ans.

A propos des agneaux… Le vocabulaire provençal du métier de berger est plus imagé que le français. Une brebis enceinte est dite “pleine” en français, en provençal francisé on dit “qu’elle a fait pousse” (a fach possa). Nettement plus joli que “pleine”. La pousse c’est la mamelle et effectivement la mamelle grossit quand la brebis est enceinte. Ne pas confondre pousse et pouce.

En français on dit pouce quand on abandonne la partie. En provençal on ne dit pas pouce mais “cèbe” (ceba). La cèbe c’est l’oignon. Pourquoi dit on oignon quand on abandonne la partie, ça je ne le sais pas. Quelqu’un le sait peut être parmi nos érudits qui connaissent la réponse à la plupart des quiz (ou quizzes, je ne sais pas non plus quel est le pluriel)

André Abbe.

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.