Réédition du journal du Tsar Nicolas II

NICOLAS II était le dernier tsar de Russie. Il a fini en Sibérie ! A Nice, des tracts avaient été distribués pour demander sa libération en 1917 !

A l’occasion du 100ème anniversaire de l’assassinat de Nicolas II et de toute sa famille, est rééditée la dernière partie du journal intime de l’empereur. Cap à l’est avec Jean-Pierre Violino…

 

Le dernier Tsar russe Nicolas II; Russia's last Tsar Nicoals II

Le dernier tsar russe Nicolas II

Nicolas et son fils Nikolaïevitch durant leur captivité à Tobolsk (Sibérie Occidentale) en 1917

 

Nicolas II a noirci 51 cahiers en maroquin noir depuis 1881 alors qu’il n’était que tsarévitch. Nous savons ainsi que l’héritier des Romanov entretient avant son mariage une liaison avec une danseuse. La première édition date de 1934 chez Payot et couvrait deux époques : juillet-décembre 1914 (les opérations militaires du premier semestre de la guerre y sont notées) et décembre 1916-juin 1918 … et c’est cette dernière qui est rééditée.

Le volume débute au moment de l’assassinat de Raspoutine dont il ne parle pas , ce guérisseur s’était entichée l’impératrice Alexandra Feodorovna, petit-fille de la reine Victoria, née princesse allemande de Hesse-Darmstadt. Notons que pendant la 1ère guerre mondiale, les trois petits-fils de la reine Victoria se combattent : Nicolas II, et George V d’Angleterre contre Guillaume II d’Allemagne.

Nicolas II dans ce volume parle du quotidien et n’analyse pas la situation. Il parle de ses goûts (la littérature), de sa vie de famille. Il paraît loin des soubresauts d’une histoire en marche qui se fait sans les Romanov. Par certains aspects, il est assez proche de notre Louis XVI en 1789.

On suit la famille impériale dans son périple à travers la Russie, simple citoyen désormais, le tsar déchu ne s’inquiète que de sa famille et ses derniers écrits concerne la météo : “le temps est doux et agréable. Aucune nouvelle de l’extérieur”. Quelques jours plus tard, à Ekaterinbourg, dans la maison Ipatiev, sur ordre de LENINE, le drame sanglant aura la lieu 17 JUILLET 1918 ! à Lire chez Perrin.

Mais je vous conseille aussi en livre de poche “le Drame des Romanov” de Michel de Saint-Pierre qui raconte la vie, la déchéance et la mort ignominieuse du dernier tsar de toutes les Russie et aussi les ouvrages de Hélène Carrère d’Encausse.

Jean-Pierre Violino

    %s

    Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.