Roya, Tinée et Vésubie, un bilan trop lourd

Installation d'un parc à moutons

A l’heure où j’écris ces lignes, les chaines d’info évoquent le nombre de 13 personnes recherchées et de 8 autres disparues dans les vallées de la Vésubie, de la Tinée et de la Roya, en nous montrant des images spectaculaires et bouleversantes.

Les plus vieux habitants des lieux n’avaient jamais assisté à de tels déluges, probablement aggravés à cause des changements climatiques.

On a beaucoup construit dans ces trois vallées après les années 50. Le plus souvent en lieux sûrs (photo: immeubles à Saint Etienne de Tinée en 1984). parfois hélas dans des zones où le déluge est passé. Des morts auraient pu être évitées. Qui a vu les images de la maison entourée par les flots en furie avant qu’elle ne soit emportée ?

André Abbe

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.