“Souvenirs de Transhumance en Haute Provence”

Il y a 4 ans, Passadoc publie ce livre. Il contient des photos de transhumance datant en partie de 1975, il y a 45 ans. D’anniversaires en anniversaires, nous fêtons en 2020 les 5 ans de notre association et le centenaire de la naissance de Raymonde Raynaud, notre amie bergère qui au cours des jours de marche prépare des repas “3 toques” dans son fourgon pour les bergers et leurs assistants.

À la suite du récit d’André Abbe, retrouvez le trajet de la transhumance partant de la mer Méditerranée jusqu’au Mercantour…

Photo: Julien et Raymonde Raynaud devant leur ferme de Bartouille (Briançonnet- Alpes Maritimes) en compagnie d’André Abbe c.2000

Au début des années 70, la transhumance à pied est menacée d’interdiction, à cause de questions sanitaires et des problèmes d’entraves à la circulation. J’ai décidé de prendre des photos de cette tradition avant qu’elle ne disparaisse…… Entre Roquebrune, près de Fréjus, et les pâturages de Vauplane, non loin de Castellane, j’ai suivi le troupeau de d’Aman et Paul Goujon. Puis j’ai fait la connaissance de Julien Raynaud de Briançonnet (Alpes Maritimes), j’ai fait huit jours de marche de Roquebrune à la montagne de l’Adrech dans le massif du Mercantour, sur la commune de Beuil. La première fois en 1975, il y a 45 ans, voilà un autre anniversaire.

Une relation amicale est née entre Julien, Raymonde son épouse et moi. Je les ai souvent accompagnés en transhumance aller en juin, mais aussi parfois au retour en octobre. Je participe en tant que photographe mais aussi comme “assistant”, en faisant suivre les brebis traînardes à l’arrière ou en marchand 100 mètres devant le troupeau sur les routes muni d’un drapeau rouge pour avertir les automobilistes venant d’en face. Je me suis interdit de faire de la mise en scène. Toutes les photos ont été prises sur le vif, sans pauses, afin que bien plus tard les gens qui regarderont ces photos aient une idée précise des réalités de la transhumance.

La place me manque pour raconter le déroulement de la transhumance; elle dure 8 jours sur un parcours Sud-Nord de 160kms. Le troupeau de Julien est composé selon les années de 1100 à 1300 brebis, quelques béliers, des “tardons” agneaux de printemps, des floucats… trop long à expliquer. En tout cas, avec Julien, jamais de chèvres ni de boucs.

En 1989, le berger Julien a pris sa retraite

Bernard Bellini de Châteauvieux (Var) lui a succédé sur la montagne de l’Adrech… dans son troupeau les caprins sont acceptés !

La même année est paru “Bergers de Provence et du pays Niçois” aux éditions Serre, illustré de mes photos de la transhumance avec Julien et Raymonde, principalement. Aujourd’hui épuisé

A l’âge de 99 ans, Julien Raynaud est mort en 2015, l’année même de la naissance de notre association Passadoc. Pour lui rendre hommage, nous décidons de publier un nouveau recueil de photographies, aucune n’a paru dans le livre précédent. Il s’agit d’une sélection de diapositives kodachrome ou ektachrome qui sont scannées avant de perdre leurs couleurs. Rappelons que Passadoc s’est donné pour mission la sauvegarde des photographies anciennes. Notre “Souvenirs de Transhumance en Haute Provence” en est un exemple… à suivre

La transhumance est tolérée

Aujourd’hui en 2020, la transhumance à pied est interdite mais tolérée… c’est du moins ce que j’ai crû comprendre de la bouche d’amis bergers. Elle continue en Provence orientale mais est moins pratiquée qu’au siècle dernier. La plupart des troupeaux transhument désormais en camion.

Mais en 2019, j’ai fait à nouveau la transhumance à pied, accompagnant Martine, Bernard Bellini et leur fils Nans, entre le Puget sur Argens et la Bastide (Var)

Caminaràn tant que podràn (“ils marcheront tant qu’ils pourront” en provençal)

André Abbe

SUR LES TRACES DE La transhumance

Suivez l’itinéraire de la transhumance. Merci Sophie Litzler pour la carte !

Un livre collector

En 2016, Passadoc éditait son seul et unique ouvrage.

Depuis, Passadoc a choisi de laisser aux éditeurs le soin d’éditer des livres. Notre association se concentre sur sa mission : transmettre.

Ce livre n’est plus disponible à la vente. C’est maintenant un ouvrage collector.

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.