Le téléphone fait fondre la glace… c’est à double sens

Sommet du Kilimanjaro en 1984

Notre monde évolue à grande vitesse, tout bouge, tout change, jusqu’au sommet du Kilimandjaro où les glaciers ont disparu. En 1984, lorsque j’y suis allé la fonte avait commencé…

En France, le niveau de la mer monte de 3 mm par an mais c’est trop peu pour qu’on s’en aperçoive. Nous avons heureusement des constantes rassurantes pour tous ceux qui voudraient que tout reste comme avant.

En 1950 ,nos anciens tournaient désespérément la manivelle du téléphone pour essayer d’obtenir l’opératrice, parfois pendant des heures. En 2020, j’ai attendu pendant près de deux mois que Free rétablisse internet, le téléphone et le bouquet de chaines de télévision. Un soir Free est revenu sans se presser, comme Zorro qui lui arrivait dans la chanson d’Henri Salvador. Je me suis surpris à être heureux. Ma dépendance vis à vis du téléphone et d’internet était devenue de l’addiction.

Pendant le confinement, le téléphone s’est montré encore plus utile et un de ses avatars “skype” nous a permis de voir l’inaccessible famille sur son écran.

Mes parents n’ avaient pas voulu le téléphone pour ne pas être dérangés, l’ainée de mes petites filles a déjà le sien. Il parait que les téléphones et les ordinateurs consomment beaucoup d’énergie et que ça accélère le réchauffement climatique… et que c’est à cause de cela qu’il n’y a plus de glacier au sommet du Kilimandjaro.

Photo : André Abbe

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.