Quand la terre tremble en Provence

Le plus violent tremblement de terre que la France ait connu au XXe siècle.

Le 11 juin 1909 à 21h00, la terre se met à trembler à une cinquantaine de kilomètres au nord de Marseille ravageant Lambesc, épicentre du séisme suivi une vingtaine de minutes plus tard par une seconde secousse.

D’une magnitude évaluée à 6, le tremblement de terre provoque la mort de 46 personnes, fait 250 blessés graves de très nombreux sans abris et ravage plusieurs villages alentours.

Si Lambesc est l’épicentre c’est le pays provençal de la Trévaresse qui a été le siège des secousses les plus violentes. Dans ce massif, pendant les quelques secondes qu’ont duré les secousses ce sont des villages entiers qui ont été détruits. Façades écroulées, clochers effondrés tuant dans leur chute plus d’une quarantaine de personnes dans six villages : Lambesc, Rognes, Saint-Cannat, Pélissanne, Puy-Sainte Réparade et Vernègues.

UNE ZONE ETENDUE

Au-delà de la zone épicentrale, le séisme affecta une zone très étendue en France : pas moins d’une vingtaine de départements constatèrent les vibrations, violemment comme dans les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, le Var et le Gard ou plus légèrement comme dans les Pyrénées-Orientales ou la Haute-Loire.

À l’étranger, le séisme fut ressenti en Italie, dans les régions de Ligurie et du Piémont, et en Espagne jusqu’à Barcelone et dans les mois qui suivirent, on ne compta pas moins d’une vingtaine de répliques.

Séisme de Lambesc en 1909

Notre Terre est vivante, la région Paca reste sous surveillance car elle est considérée comme la plus instable de l’Hexagone.

Photos: Dans la bulle de Manou, L’Express, IRSN

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.