Voiture : une Saint Jean à 300km/h

Retour du Grand Prix de Formule 1 au Castellet (Var) un jour de Saint Jean. Mais le seul Français en course n’a pas mis le feu !

Jour de courses au Grand Prix au Circuit du Castellet; day at the races at Castellet circuit

Jour de courses au Grand Prix au Circuit du Castellet; day at the races at Castellet circuit

Renault Super 5 Turbo au Circuit Paul Ricard (Var)

Photo : André Abbe, 1985

Renault Super 5 Turbo at the Paul Ricard Circuit in Provence

Souvenirs, souvenirs, mon fils François et moi avions assisté à la victoire de Nelson Piquet en 1985, mais peu d’années plus tard le Grand Prix de France de Formule 1 était allé se faire voir ailleurs. Le circuit Paul Ricard est pourtant idéalement situé sur un plateau forestier entre Toulon et Marseille, son circuit est apprécié par les pilotes… mais on avait préféré construire à grand frais un nouveau circuit dans la Nièvre chère au président Mitterrand.

Voilà la F1 de retour sur un circuit repeint de neuf. Les bandes rouge et blanc qui bordent la piste font penser à d’immenses berlingots de Carpentras. Le sympathique anglais Hamilton aux allures de rappeur a gagné sur une Mercédès, le seul Français qui a fini la course Grosjean a fini 11ème. Les deux autres ont été victimes d’un carambolage au cours du premier tour.

Cet incident de course est devenu habituel, il faudrait peut-être laisser un peu plus de place entre les bolides sur la grille de départ. C’est lassant de voir la voiture de sécurité tourner pendant dix minutes en attendant qu’on nettoie la piste. Il y a peut-être des amateurs qui attendent le carambolage, la Formule 1 a un lien de parenté avec la corrida espagnole mais il n’y a que des toros sur le circuit.

André Abbe

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.